Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 13:41

 

Parce que le manga est un format littéraire qui connaît son petit succès et parce que ce blog se veut un blog dans le vent, nous allons entreprendre d'examiner comment marche un manga. Par exemple, nous pourrons nous pencher sur la place du sourire dans les mangas, en commençant par le demi-sourire.

 

Le demi-sourire est celui où l'on ne voit pas les dents. Type le plus fréquents de sourire. En effet la part de machine qui se trouvent dans chaque japonais (car les japonais sont tous des cyborgs) les rend assez peu perméables à l'expression des sentiments humains. C'est pourquoi les personnages de mangas manifestent leurs émotions en utilisant un petit sourire discret qui se porte souvent avec les yeux fermés, ce qui est extrêmement peu pratique : en effet, vous ne vous êtes jamais demandés pourquoi les ennemis des personnages perdaient systématiquement les affrontements malgré leur supériorité évidente en terme de compétence et d'expérience? A cause du demi-sourire. Vu qu'ils passent leur temps à demi-sourire et -donc- à fermer les yeux, leurs adversaires peuvent en profiter pour se livrer à quelques manoeuvres bassement dolosives les conduisant à une victoire inespérée.

On ne compte plus les personnages de mangas ayant été défaits par leur ennemis suite à l'aveuglement que provoque quasi-automatiquement le demi-sourire.
Si vous êtes un personnage de manga, n'hésitez pas à balancer des mots d'esprits ou des histoires attendrissantes et/ou mélancoliques à vos adversaires afin de les faire sourire et -donc- fermer les yeux et en profiter pour disparaître (solution 1) ou les rosser en conséquence (solution 2). Si l'adversaire est un vigile/proviseur du lycée/parent quelconque/vieux et respecté professeur, préférer la solution 1, si c'est un grand méchant, préférer la solution 2.

Les demi-sourires ne relèvent pas tous de la même catégorie et peuvent être divisés en plusieurs sous-type ayant leur logiques propres.


- le sourire mélancolique :

Très apprécié des shojo (voir article futur sur les genres du manga), il est arboré quasiment en permanence par des personnages à la personnalité torturée qui aiment quelqu'un, de préférence en secret. Il confère à son porteur un air mystérieux et une personnalité profonde à peu de frais, ce qui explique l'usage immodéré qu'en font les mangakas. Il se porte plutôt tête légèrement baissée de l'air de dire "Mon dieu! Mes lacets sont défaits, que je suis mélancolique!" ou en regardant au loin, à travers une fenêtre par exemple, contemplant l'horizon de l'air de dire "Mon dieu! Que ce paysage est poétique et que cette rose à l'éclat si purpurin et à la fragrance si délicate me fait irrésistiblement penser  à la femme que j'ai perdu dans ces circonstances tragiques, ce qui me confère une personnalité profonde et torturée!".


 - Le sourire "sûr-de-lui-ou-un-peu-carnassier-voire-même-condescendant" qu'on résumera par le sourire "sûr-de-lui" :

Arboré en général dans les shônen par les personnages qui sont bons et qui le savent, les tatoués, les vrais, ceux qui ont des super pouvoirs et qui savent s'en servir. Ils aiment particulièrement ce sourire car il s'adresse à tous ceux qui sous-estiment leur capacités et qui vont s'apercevoir très prochainement qu'ils ont tort (c'est-à-dire quasiment tout le monde). Sourire utilisé aussi bien par les méchants que par les gentils (les deux catégories étant très compétentes dans leur domaine –le combat dans 99% des cas, le basket, le go ou la boulangerie dans le pourcentage restant).
Exemple : Yoshida possède le don de télékinésie et le maîtrise à la perfection. Il est au restaurant lorsque son voisin lui demande de lui passer le sel.  Devant une tâche aussi facile (ce dont ne se doute pas son voisin de table qui ne sait pas qu'il possède des pouvoirs de télékinésie), Yoshida ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire "sûr-de-lui" en envoyant d'un revers de la main le sel atterrir devant son voisin de table abasourdi devant tant de puissance insoupçonnée.
Variante plus caractéristique des grands méchants: lorsque le jeune héros vient le défier, le Grand Méchant porte ce genre de sourire l'air de dire : "Ah! la! la! Prime insouciance de la jeunesse qui défile comme les fleurs du cerisier au printemps, douce illusion de l'adolescence qui se croit au fait de la puissance alors qu'elle n'en connaît pas la véritable signification. Et dire que dans moins d'un quart d'heure je lui sucerai la cervelle avec une paille! Eh! Eh! Eh! (rire sardonique)" (Comme on l'a déjà remarqué, ce genre de pensée est fréquemment fatal au Grand Méchant puisque les Grands Gentils, être fourbes et lâches, profitent de l'instant d'inattention et d'aveuglement du méchant captivé par ces agréables pensées [ainsi que par le flash-back de 50 pages qui les accompagnent souvent] pour le contourner et le frapper dans le dos).

 

 

-le sourire bienveillant :

Très proche du sourire mélancolique. Comme la plupart des sourires, il est adressé à une personne X par une personne Y (ou provoqué par X chez Y). Pour qu'un sourire soit bienveillant, il faut que X soit moins âgé que Y. C'est en effet le sourire du maître qui observe son talentueux élève ou du parent qui se trouve en face de son neveu/fils/petit frère...Il est possible pour X d'être aussi âgé que Y mais à la condition expresse d'être une fille car il signale alors l'affection portée par un garçon Y à une jeune fille X (ce qui montre au passage que les jeunes filles sont considérées comme des éternelles gamines attendrissantes sur lesquels il convient de veiller) . Ce sourire relève alors d'une sous-catégorie du sourire bienveillant qu'on appellera le sourire de tendresse. Le sourire de tendresse peut évidemment s'appliquer si X est moins âgé que Y, mais si X est vraiment beaucoup moins âgé que Y et est d'un sexe différent de celui dudit Y tout en n'appartenant pas à sa parenté (quoique ces deux dernières conditions ne soient pas forcément obligatoires, vous suivez?) alors on peut dire que le sourire appartient à une sous-catégorie du sourire de tendresse qu'on appellera le sourire pédophile.
La prochaine fois, nous nous pencherons sur les caractéristiques du sourire "avec les dents" ! A bientôt, ami lecteur!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ten-Retni - dans Du manga
commenter cet article

commentaires

Ten-Retni 10/08/2008 17:44

Mon premier commentaire! C'est émouvant! Eh bien que dire, sinon que je suis content que ça te plaise et que j'essaierai de faire en sorte que ça continue.

DiDay 07/08/2008 03:29

Juste histoire de dire que je suis, lis et apprécie ton blog naissant, et d'ajouter que cette note et son style m'ont fait rire.

Présentation

  • : Des miscellaneés, le blog de Ten-Retni
  • : Remarques diverses et variées sur différents sujets, plus ou moins culturels, pseudo-profonds et même vaguement ironiques voire humoristiques par endroit.
  • Contact

Recherche