Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 23:45

Dans ce blog, nous parlerons des différents genres de manga, et nous allons commencer par le shônen, c'est à dire le genre de base pour jeunes adolescents boutonneux (qui constituent la majeure partie du vaste public français des amateurs de manga):

Comme rien ne vaut une bonne illustration, on prendra le thème bateau au possible pour ne pas dire fondamental du shônen : la baston et, pour ne pas avoir à parler d'un arrière-plan historique ou d'un univers trop complexe, on va partir d'un fait d'actualité régulier (vous en aurez forcément au moins vaguement entendu parler, un jour, au détour d'une quelconque conversation): la guerre en Irak. L'histoire de base se déroulera donc dans un pays inconnu mais quand même fortement désertique et oriental avec des forces étrangères qui luttent contre un méchant dictateurs et des terroristes. On partira même d'une base militaire japonaise (oui oui vous avez bien lu) située n'importe où dans le pays:



Un bureau, simple, sobre, avec un drapeaux japonais sur le mur du fond et de quelconques ustensiles de bureau placés là pour faire crédibles (stylos, papier, dossier volumineux avec de préférence un bandeau, collé légèrement de travers, portant l'inscription "top secret" en gras et en majuscule – et évidemment fermé donc mystérieux).


Derrière ce bureau, un homme aux cheveux longs (caractéristique importante du manga retenez bien amis lecteurs) et portant un uniforme de général (on le devine aux nombreuses décorations informes et ne correspondant en fait à rien qui se situent sur la poitrine ainsi qu'aux épaulettes très épaisses et pleines de fioritures).

Il est jeune et beau, c'est un dire clairement androgyne. Il porte des lunettes – traduisez par : il est sérieux- mais également un pistolet au côté – traduisez par: j'ai peut-être l'air franchement efféminé mais on est en guerre attention.


Soudain, une jeune fille entre tandis que le général (on va l'appeler comme ça) referme le dossier volumineux qu'il compulsait distraitement (car étant grand et androgyne il se doit d'être flegmatique et d'entretenir un air détaché même lorsque cela concerne des opérations militaires de grandes envergures mettant en jeu des dizaines de milliers de vie humaines en grande partie civiles), renforçant le soupçon que pouvait commencer à avoir le lecteur : ce dossier volumineux est bien mystérieux et/donc important! (cependant je vous rassure on n'en entendra plus parler par la suite).

La jeune fille : brune, petite, avec de gros sein et des grands yeux. En effet c'est un personnage plus que secondaire,  une simple secrétaire, pas besoin de signe particuliers lui conférant une grande intelligence (après tout c'est une femme) ni une grande énergie (sans quoi elle eût été blonde et serait entré en faisant claquer la porte juste pour le plaisir). A la limite rajoutez-lui des lunettes, ça renforce son côté timide et réservé et ça fait fantasmer le lectorat moyen.


La secrétaire annonce que le caporal Yuki est arrivé. Oui c'est un nom bateau et ridicule mais c'est normal : c'est le héros. Il est caporal, c'est à dire qu'il a pris du galon car c'est un bon, mais il n'a pas trop pris de galon non plus car c'est un homme encore jeune et simple, donc plus proches du lecteur, qui aime bien s'amuser –ce qui est contraire avec un grade trop élevé qui nécessite de la discipline, des responsabilités et tout ce qui n'est pas "cool".


Après acquiescement et léger sourire bienveillant du général (voir la note sur les sourires dans les mangas), la secrétaire s'en va et entre le dénommé Yuki. Ce dernier n'est pas très grand, blond, coiffé d'une façon qui défie les lois de la physique les plus élémentaires (même avec des litres de gel) et arbore en entrant un sourire à la fois triomphant et jovial (qui constituent  un élément récurrent de la représentation du héros de shônen car montrant que le héros est fondamentalement "cool"). Il a bien sûr de grand yeux et parle un peu fort en saluant de façon assez peu militaire son supérieur (car, disons le tout de suite, le héros de shônen se doit d'être une forte tête et une grande gueule).

Le général, fin connaisseur de l'âme humaine, sait que les hommes de valeurs sont aussi des fortes têtes et des grandes gueules. Il conserve donc son sourire bienveillant en le déguisant peut-être sous un léger masque un peu réprobateur histoire de faire genre (exemple: il baisse les yeux pour cacher son sourire bienveillant et sous-entendre qu'il est faussement exaspéré).


Au côté du général, on découvre en sus Yonosuke, un homme plus gradé que Yuki  a l'air très sérieux (d'ailleurs il est brun) et un peu susceptible (n'ayant pas les cheveux longs comme le général, il n'a pas son flegme et se révèle sensiblement plus réactif au caractère exubérant du héros) ce qui donne un élément de comique facile à faire et pouvant être réutilisé à l'infini.

En effet, on a d'un côté le héros –cool, jeune, beau (oui je sais c'est bizarre vu sa coiffure) et marrant, de l'autre un personnage secondaire qui s'avérera être récurrent quelconque, frustré, rigide et qui ne sait pas garder son calme. Tout au long de l'aventure, le héros pourra donc faire enrager ce personnage qui se mettra alors à faire des grimaces qui amuseront beaucoup les plus jeunes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ten-Retni - dans Du manga
commenter cet article

commentaires

Zerh 22/10/2008 01:41

Meilleur Exemple de l'Européen: dans angel sanctuary, il me semble le meilleur ami du héro... mais il faudrait que je verifie... j'ai zappé le nom

Ten-Retni 22/10/2008 23:55


C'est vrai que j'avais pas pensé à l'européen style Renaissance/ Ancien Régime. ça colle pas trop au contexte, mais puisqu'on est dans un manga, après tout...(snif, mon histoire va devenir un
scénario de Soulcalibur...).

Si tu penses à Kira, Zerh, ce n'est pas vraiment l'archétype de l'européen : il est brun et il se bat avec un katana (quoique ce dernier point ne soit pas éliminatoire en l'occurence). Kira se
placerait plutôt dans la catégorie d'Eiji je pense. Après on doit pouvoir trouver de bon potentiels européens androgyne dans Angel Sanctuary. Déjà, ils sont tous androgyne dans ce manga, alors....
J'ajouterais que comme la moitié des androgyne sont des anges (donc blonds), on se rapproche de plus en plus...



SK 21/10/2008 14:54

Lady Oscar !
Mais il y a un super background inspiré d'une histoire vraie qui justifie son côté androgyne, beau etc.

Sinon, le chevalier Andromède. J'ai une autre image en tête, mais je n'arrive plus à retrouver d'où elle vient. Peut-être d'un des premiers manga que j'ai lu, chez une commune amie - donc pas shônen.

PS : L'européen androgyne se doit d'avoir un titre et une particule (normal, c'est un européen me direz-vous). Cela permettra de justifier ses tenues victoriennes - à dominante blanche et rouge (conforme aux gardes de Richelieu et d'Angleterre), sa queue de cheval (car dans son cas, on ne parle pas de catogan mais de queue de cheval), ou à défaut, ses cheveux longs et son intemporel fleuret de Tolède.

S. 19/10/2008 22:59

Je voulais dire un truc intelligent mais j'ai oublié quoi.
->Insérez ici un commentaire fin et intellectuel.

Ten-Retni 20/10/2008 16:27



c'est un peu facile ça, je te laisse chercher. Quant au personnage secondaire sombre et avide de vengeance, il arrive bientôt, c'est prévu. Je réfléchis à l'Occidental mais j'hésite encore. Tu as
un exemplaire concret en tête Zerh?



Zerh 18/10/2008 00:09

La suite ! La suite ! ou est le jeune homme sombre aux cheveux noirs renfermant un lours passé derrière un air mysterieux et solitaire ? (aucune ressemblance avec un certain personnage emo que je ne citerais pas car je deteste sasuke)

Et l'archétype de l'européen, ultra-encore-plus androgyne que tout les autres personnages (et donc infiniment plus beau) qui n'en a rien a faire des nombreuses femmes-personnages-secondaire qui lui courent après, avec son air ultra-flegmatique limite je-m-en-foutiste ?

Présentation

  • : Des miscellaneés, le blog de Ten-Retni
  • : Remarques diverses et variées sur différents sujets, plus ou moins culturels, pseudo-profonds et même vaguement ironiques voire humoristiques par endroit.
  • Contact

Recherche