Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 21:25
Voilà la dernière partie de l'Horreur Jaune, dont on peut trouver l'ensemble ici.



Au moment où je finis la lecture du journal, un cri, mon dieux! un cri à peine humain retentit dans toute la maison, un son plus que guttural, sorti d'une gorge qui ne devrait pas exister, un vacarme qui me fit remettre en question tout ce que j'avais appris sur la physique des sons.



Cela venait indubitablement du grenier. Pressé par l'adrénaline, la curiosité plus forte que ma peur, je gravis les escaliers en toute hâte et commençai à enfoncer la porte du grenier à l'aide de mon épaule.
Heureusement, je n'eus pas à me fatiguer longtemps car je découvris que le loquet n'était pas mis. Faisant irruption dans la pièce, je m'arrêtai aussitôt et reculai d'effroi devant la vision qui s'offrait à mes yeux.

Une créature innomable était sise au milieu d'un pentacle. Sa patte droite, grosse et velue tenait ce qui semblait être les notes de West et de l'Arabe Fou. La gauche était plongée dans un pot de miel. Son torse énorme, musculeux et bestial était recouvert d'un grotesque gilet couleur sang.
Il semblait réciter quelques incantations impies venus de monde situés en-dehors de la mémoire des hommes. Voilà ce que je crus comprendre, pour peu que mes modestes oreilles et mon humble cerveau aient pu fonctionner correctement en ce moment de cauchemar:
"Ya'K'ri am'i'L de stèytt'es imp' pohorr té I'leg' al-mennt purrr ppponè nafl ponè 2 kan'di phtagn kan'di".

Comment décrire ce que je ressentis à ce moment là? Comment transmettre l'impression de pur effroi qui parcourut tout mon corps, le sentiment de voir tout son monde, toutes ses certitudes, tout ce sur quoi on a fondé son équilibre mental vaciller soudain comme sous l'effet d'un fantastique tremblement de terre psychique crée par quelque créature d'apocalypse?


Ma terreur, que je pensais à son comble dès mon entrée dans la pièce, n'en fut que plus infini lorsque je crus comprendre rétrospectivement certains passages du journal de Margaret, lorsque je crus reconnaître dans cette débauche d'onomatopées surnaturelles ce qui pouvait ressembler à l'antique voix de mon ami Ken.
Sous ce faciès absurde et déformé, derrière ce masque jaune et inhumain, malgré des dents voraces et proéminentes, dégoulinantes de miel et de bave, en dépit d'une toison jaune épaisse et rèche, je fus persuadé de distinguer ce qui avait été naguère mon ami Ken Lester West.

Et cette impression me fut confirmé lorsque ses deux yeux démoniaques brillèrent tout d'un coup d'une lueur d'humanité et du bel éclat bleu du jeune homme que j'avais connu.
Ce regard et les tentatives de mots qu'il prononça alors prouvèrent la présence d'un reste d'homme dans cette créature venu des abysses. Je perçus distinctement un ultime appel à l'aide dans ces quelques mots tandis que son regard regardait avec détresse et envie le revolver que je portais à la ceinture, comme la moitié des habitants de la ville.
Et seule la force de la supplication de cette relique d'humanité qui brilla un instant avant de disparaître dans un océan de monstruosité et de folie me donna la force de faire ce que je fis.


Désormais, seul dieu pourra me juger, pour peu qu'il existe, car mon esprit perturbé ne saurait demeurer longtemps en ce monde après avoir contemplé un spectacle que nul homme ne devrait connaître. Au moins me réconforté-je en pensant avoir donné la paix à mon ami Ken Lester West, jeune homme trop influençable qui succomba à la présence néfaste du souvenir de son aïeul et aux forces malignes et mystérieuses que de ce dernier avait tenté de manipuler.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ten-Retni - dans Lovecraft fhtagn
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Des miscellaneés, le blog de Ten-Retni
  • : Remarques diverses et variées sur différents sujets, plus ou moins culturels, pseudo-profonds et même vaguement ironiques voire humoristiques par endroit.
  • Contact

Recherche