Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 00:28

"Ecoutez...hum...j'ai eu le patron de Joe et euh...
- Il lui est arrivé quelques chose? Me demande-t-elle avec l'air effrayé et un peu stupide qui lui colle au faciès depuis le début.
- Ouais plutôt. Il lui est arrivé quelques chose ouais. Il est hum...-Allez, sois sérieux, de la classe sur ce coup là, prend ton air compatissant et solennel, je me redresse, le buste droit, la tête haute, les yeux dans les yeux, je lui prend les épaule-...Il est mort Johanna...je suis désolé...
- Non, ce n'est pas possible ! -Pleurs, cris et tout le tralala, ben tiens...Elle se colle contre moi, visiblement à la recherche d'un buste viril pour cacher ses larmes. Bien qu'elle trempe mon imper, je la prend paternellement dans mes bras.
- Si.
- Non... c'est affreux... Guiseppe ! mort ! Alors que...-Re-pleurs.
- Ben...si. -Je cherche quelque chose pouvant faire office de mouchoir, ne trouve que le magasine trouvé dans la piaule de Joe, le tend pudiquement à la pauvre petite qui se cache le visage à l'intérieur, me rappelle trop tard que c'est un porno que j'avais emporté pour inspection.
- Merci Nab -petit sanglot- et dîtes-moi, comment est-il mort? Je veux savoir -le visage redressé, ses yeux semblent briller de larme et de détermination (mais qu'est-ce que je raconte moi?).


Est-ce que lui balance la vérité, qu'il a été suriné à l'ancienne par un bowie bien aiguisé et que, lorsque ses bourreaux en eurent fini, son visage comme son corps ressemblaient plus à un cours de géométrie lovecraftienne qu'à quelque chose d'humain?


- Eh bien....Il est mort... en tombant dans un camion malaxeur de béton.
- Oh mon dieu ! Il n'a pas souffert au moins?
- Oh non, c''était du béton à prise rapide vous savez.



Je prie le Seigneur d'abréger mes souffrances en même temps que cette conversation absurde. Il m'exauce en plongeant Johanna dans dun digne et silencieux recueillement.



Ayant autre chose à faire, je lui signale que je peux lui laisser l'appart de son frère adoré et que j'irai crécher ailleurs, lui laissant mon adresse au cas où elle aurait besoin de quelque chose.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ten-Retni - dans hardboiled
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Des miscellaneés, le blog de Ten-Retni
  • : Remarques diverses et variées sur différents sujets, plus ou moins culturels, pseudo-profonds et même vaguement ironiques voire humoristiques par endroit.
  • Contact

Recherche