Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 16:10

(Le Moustique narguant le peuple, O.Peterski, 1898, huile sur toile, 365 × 427, Peterski Foundation)



Il est armé, enfin, et l'ennemi ne sait rien de ce qui l'attend, bzzézétant avec son rythme régulier de chasseur en croisière.


L'humain retient son souffle et se concentre. Il sait que le duel se jouera sur la rapidité et sur une bonne dose de chance. Lorsque sa concentration atteint son sommet et que la tension se fait insoutenable, il jaillit hors de son lit, lançant sa main droite vers l'interrupteur du plafonnier tandis que sa main gauche tient son Courrier International aiguisé ! Puis ! Ne se laissant aucun répit, aiguisant son attention et ses yeux de lynx, il scrute les murs de sa chambre à la sobriété d'albâtre pour repérer la petite tâche noire accusatrice de la Bête qui, surprise, se sera posée quelque part !



A partir de là, de deux choses l'une : soit le moustique est visible, soit il ne l'est pas. S'il ne l'est pas, reportez-vous en a); dans le cas contraire, allez en b).


a) L'insecte est invisible. Alors commence une longue nuit où le cerveau exténué finit par sombrer dans un mauvais sommeil agité de rêves de vampires et de bombes insecticides.

b) L'insecte est visible, mais de deux choses l'une : soit il est sur un mur, soit il est au plafond, et s'il est au plafond, de deux choses l'une : soit le plafond est bas, soit il est haut, et s'il est trop haut pour que l'étudiant puisse l'atteindre -malgré ses prévisions-, allez en a) et maudissez l'architecte -ou le concepteur du journal. Si le plafond est bas, ou tout du moins pas suffisamment haut pour que l'étudiant ne puisse l'atteindre à l'aide de son journal -au besoin en s'aidant d'une chaise- alors l'espoir demeure.
Il faut aller lentement, discrètement. Tel le vietcong glissant dans la jungle, il s'avance vers sa proie de manière à ne pas la brusquer, puis, soudain ! avec la vivacité du tennisman rattrapant une balle vicieuse lancée sur le court, son bras guidé par une divine fureur abat, avec force mais précision, son courrier internationale sur la pauvre bête qui ne sait pas encore, sans doute, du haut de son cerveau minuscule, le sombre destin qui l'attend !


Sa terrible tâche exterminatrice terminée, soulagé, il contemple quelques instants la petite tache rouge qui macule son mur et médite sur la terrible précarité d'une existence absurde, qui ne tient parfois qu'à un mur trop blanc, un plafond trop bas, un journal trop gros.
Il va enfin se recoucher, l'esprit serein profitant de ce silence tant attendu.


(La Victoire, O.Peterski, 1899, huile sur toile, 365 × 427, Peterski Foundation)



Un beau jour, après de si nombreuses luttes nocturnes se renouvelant sans cesse, il arrive que l'homme, exaspéré par ce combat déraisonnable, s'exile vers des terres plus froides, moins hostiles, où l'eau n'est pas chaude et le soleil lointain. Adieu moustique, adieu torpeur ! [ référence à Adieu moiteur, adieu torpeur! célèbre roman autofictionnel d'O.Peterski, premier tome de la trilogie Mangue et Passion décrivant son séjour tumultueux sur l'île d'Oléron, ndt ]
Dans le Nord, vers les Flandres par exemple, tout n'est que ordre et beauté, hareng, calme et volupté. Heureux, l'homme s'allonge, souriant à l'idée d'avoir laissé derrière lui, une bonne fois pour toute, l'enfer tropical qui avait si longtemps perturbé ses nuits.



Il git donc, serein, dans sa chambre enténébré,
Attendant le sommeil, oubliant le moustique,
Quand le drame l'étreint : il perçoit affolé
Le vrombissement fatidique de l'ennemi juré.




Partager cet article

Repost 0
Published by Ten-Retni
commenter cet article

commentaires

Zerh 01/03/2010 07:19


MET A JOUR TON BLOG BORDAYKL


barbe noire 18/01/2010 18:25


le crocodile!!! whaou! la classe! bon alors je te pardonne! :)


barbe noire 03/01/2010 21:22


ohéé! y a quelqu'un ici? bon j'ai rien à dire vu l'état de mon blog à moi, mais ça fait longtemps que y plus grand chose de nouveau ici...
et ça manque!


Ten-Retni 13/01/2010 12:27


Ouais ouais...Je sais...Qu'est-ce que tu veux, chasser le crocodile dans les canaux d'Amsterdam, ça bouffe du temps.

J'espère être plus productif au second semestre...


Présentation

  • : Des miscellaneés, le blog de Ten-Retni
  • : Remarques diverses et variées sur différents sujets, plus ou moins culturels, pseudo-profonds et même vaguement ironiques voire humoristiques par endroit.
  • Contact

Recherche