Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 19:19

Laissez-moi vous parlez d'un travers très fréquents des scenarii, j'ai nommé : "le syndrome de Wismerhill", du nom du personnage principale de la célèbre bande dessinée de fantasy Les Chroniques de la Lune Noire.


Ce syndrome touche les héros de fictions et se manifeste par un accroissement confinant à l'absurde des pouvoirs desdits héros au fil du temps et des tomes. Le stade final est généralement la mort du charme que pouvaient avoir au demeurant les fictions concernées.

Le syndrome affecte souvent les héros de scénaristes appartenant à la grande famille des geeks ou des rôlistes (dont Froideval, scénariste des Chroniques fut l'un des premiers représentant français).
En effet, mus par la volonté de représenter les personnages qu'ils ont incarné dans quelques campagnes de jeu de rôle et voulant sans doute se venger rétroactivement de leur maître de jeu qui ont fait mourir lesdits personnages à peine atteint le 4ème niveau, les auteurs s'emploient à les faire revivre sur le papier en leur conférant la grandiose destinée qu'ils méritaient d'avoir et qu'il auraient eu n'eût été la basse mesquinerie du MJ craignant que les légitimes ambitions du personnages n'écrasent la pauvre campagnes qu'il avait amoureusement préparée (mais dont tout le monde se fichait), la jalousie des autres joueurs ayant eu des parts de pizza plus petites, ou encore le caprice d'un dé, peut-être même savamment truqué par l'un ou l'autre des autres protagonistes susmentionnés, MJ ou joueurs jaloux.

 

Le lecteur averti, s'il a une expérience du jeu de rôle, pourra repérer à coup sûr un syndrome de Wismerhill s'il se met à imaginer inconsciemment la fiche de personnage du héros.

 

Exemple de Wismerhill:

Tome 1: guerrier niveau 1 avec une épée + 1 de feu.
Tome 12: guerrier niveau 12/prêtre des vents niveau 6/ prêtre de la lune noir niveau 9/ Mage niveau 15/ Psion niveau 8/ Démoniste niveau 7/ Classe de prestige: chevalier de la négation niveau 5. Pléthore d'objets magiques et d'artefacts surpuissants. Seuls ennemis pouvant encore constituer un défi à peu près acceptable pour lui : diable ou dieu.

 

Le lecteur averti n'ayant pas d'expérience du jeu de rôle pourra repérer ce syndrome s'il finit par arrêter une série après avoir vu le personnage principal exterminer pour la troisième fois de la journée une armée démoniaque avec sa main gauche (la main droite prenant le thé avec son groupe d'amis, au hasard : un minotaure avec du sang angélique, une archi-liche, un dragon et un mystérieux guerrier oriental [car dans toute bd de fantasy digne de nom il doit forcément y avoir un mystérieux guerrier oriental, ou, au moins, par défaut, un guerrier se battant avec un katana –car, soyons réalistes, la seule chose qui intéressent les gens dans les mystérieux guerriers orientaux c'est leur katana-])

Partager cet article

Repost 0
Published by Ten-Retni - dans De la narration
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Des miscellaneés, le blog de Ten-Retni
  • : Remarques diverses et variées sur différents sujets, plus ou moins culturels, pseudo-profonds et même vaguement ironiques voire humoristiques par endroit.
  • Contact

Recherche