Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 23:12
Je lisais un très intéressant article sur le monde de la recherche, et de ses habitants, les Chercheurs, en particulier, lorsqu'a germé en moi l'idée que ce qui y était décrit ne se limitait pas à cet univers exigu. Il y est en effet expliqué que les Chercheurs, gens responsables (dans le sens où ils ont des responsabilités, notamment le bienveillant patronage de jeunes apprentis Chercheurs à qui il faut apprendre à chercher) sont dotés de l'étrange pouvoir d'être absents dès qu'on les recherche (ce qui est, dans une certaine mesure, paradoxal pour un Chercheur, vous en conviendrez).
En fait, il n'y a pas que les responsables chercheurs qui possèdent cette faculté. TOUS les responsables l'ont.



Tenez, vous travaillez dans le bâtiment B et vous avez désespérément besoin d'agrafes, un besoin vitale, urgent, impérieux même : sans agrafes, c'est toute votre productivité et donc le sens même de votre présence en ce lieux, en cette date, c'est-à-dire dans ce bureau du premier couloir du deuxième étage du bâtiment B en ce lundi 15 septembre à 10h32 du matin exactement, qui sont remis en cause.

Vous DEVEZ avoir des agrafes, car sans agrafes, il n'est nulle agrafeuse qui marche, nulle liasses de papier qui puisse être aussi bien obligée de s'agglomérer à ses congénère que celles qui sont miraculeusement soudées par la force de ces petits trucs de métal blanc judicieusement courbé.

Et si vous n'arrivez pas à agrafer la liasse 1895W 58C 12-56, alors, cela veut dire que vous ne pourrez pas la ranger consciencieusement après la 1895W 58C 01-11 et si vous ne pouvez pas ranger la 1895W 58C 12-56, alors vous ne pourrez pas plus ranger la 1895W 58C 57-74 à la suite et ainsi compléter le carton 1895W 58C, opération qui vous permettrait de passer au carton 1895W 58D et de fil en aiguille de finir de classer l'étagère 378 de la travée 3-2-46b comme vous l'a gentiment mais fermement demandé votre supérieur hiérarchique direct. Si vous prenez du retard sur ce que vous a demandé  -gentiment mais fermement- votre supérieur hiérarchique direct, vous allez le mécontenter car cela signifie pour lui qu'il devra reconnaître devant son chef de service qu'il n'a pas réussi à classer la travée 3-2-46b qui était de SA responsabilité (car votre supérieur hiérarchique direct, en bon supérieur hiérarchique direct, vous a évidemment refilé tout le sale boulot qui lui incombait pour rallonger sa pause café d'une demi-heure et courtiser plus avant la petite stagiaire brune du 3ème étage).

Dans son légitime courroux, votre supérieur hiérarchique direct ne manquera pas de vous sanctionner par un mauvais rapport de stage, ce qui veut dire que 1)contrairement à ce que vous escomptiez, vous ne serez pas repris à l'issu de votre stage par le puissant et -car- opulent organisme qui abrite le deuxième étage du bâtiment B dans lequel vous travaillez et que 2)vous ne parviendrez sans doute pas à valider votre 1ère année de master, particulièrement sélective en ces temps de concurrences acharnées et de conjoncture défavorables pour les études.

Pire, votre supérieur hiérarchique direct sera mal noté par son chef de service pour avoir pris du retard dans la travée 3-2-46b, ce qui augmentera considérablement les chances de son dossier de se retrouver en haut de la pile de dossier qui fera face au DRH en ce jour futur et fatidique de restructuration aisément explicable par la conjoncture hautement défavorable de l'économie mondiale. Psychologiquement déstabilisé par ce licenciement brutale,  votre supérieur hiérarchique ne parviendra pas à retrouver du travail en raison de son âge avancé et de la conjoncture défavorables que connaît le marché du travail. Il s'effondrera définitivement lorsque sa femme le quittera pour aller vivre avec le DRH. Sans emploi et psychiquement fragile, la garde de ses enfants sera immanquablement confié à sa femme. Il finira bien par perdre son logement, verra ses conditions matérielles d'existence se dégrader à grandes vitesses et ses amis, lassés de le voir squatter leur canapé et se plaindre de sa femme/ son DRH/ le juge des enfants/ ce maudit stagiaire sans qui tout cela ne serait jamais arrivé, se détacherons de lui progressivement. Au bout de quelques années, alcoolique et malade, il finira par se jeter d'une fenêtre dans l'indifférence générale. Pire : il sera remplacé dans le bâtiment B par le beau-fils du chef de service qui s'avèrera être un incompétent notoire mais particulièrement habile à éviter les sanctions, aidés en cela par les conseils avisés de son ami Dilbert.

C'est donc bientôt tout le service du 2ème étage du bâtiment B qui verra sa productivité se réduire comme peau de chagrin, entraînant, par un effet de contagion due à la profonde interdépendance les unissant, une perte de dynamisme des bâtiment voisin A et C. Malheureusement, le bâtiment C étant chargé des relations avec d'importantes filiales, ces dernières verront; bien involontairement; la qualité de leur service, résultat de leur jusque là remarquable coordination avec la maison-mère, aller de mal en pis. Cette diminution d'activité se répercutera tôt ou tard sur les cours de la bourse puisque les système de sécurité et de vérifications auront été court-circuités par de fatales erreurs humaines, ayant pour cause l'insouciance, les relations d'amitié unissant les divers membres du personnelle et de la hiérarchie, et la malhonnêteté pure et simple de ceux ne voulant pas avouer devant leur supérieur hiérarchique l'existence de failles dans leur secteur, chose qui risquerait fortement d'entraîner remerciement, chômage, divorce, déchéance matérielle, solitude, alcoolisme, et enfin : la mort.


Mais je me rend compte que je n'ai pas encore parlé du responsable des agrafes. Ce sera donc pour la prochaine fois...

Partager cet article

Repost 0
Published by Ten-Retni
commenter cet article

commentaires

l'elfe 23/09/2008 12:21

J'ajouterai que l'absence d'agraphes aura tendance à favoriser le déplacement de feuilles volantes, qui en créant un courant d'air amplifié par l'effet papillon provoqueront un ouragan en thailande en 2012 qui tuera des milliers de personnes.

Ten-Retni 29/09/2008 18:31


Et ne parlons pas de notre responsabilité collective dans la fonte des glaciers, causée indirectement par l'énergie produite par des millions et des millions de doigts s'agitant au-dessus de
millons de claviers de par le monde. L'effet papillon est décidément une chose vicieuse.


Présentation

  • : Des miscellaneés, le blog de Ten-Retni
  • : Remarques diverses et variées sur différents sujets, plus ou moins culturels, pseudo-profonds et même vaguement ironiques voire humoristiques par endroit.
  • Contact

Recherche