Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 22:38

Je manque un peu de temps en ce moment, notamment pour m'appliquer autant que je le voudrais à l'écriture du Lovecraft (mais qu'est-ce qui m'a pris?!). Donc, histoire de maintenir ma moyenne d'un post par semaine, voilà un exercice de style effectué par ailleurs ayant pour consigne "faîte un texte, n'importe lequel, comportant les mots suivants : Histoire, génération, bazar, complet, aîné, taille-crayon, langue, mensonge, cil, coiffeur".



Extrait du journal d'un historien:


2 octobre 2002:

J'ai un problème : je suis historien. Enfin ce n'est pas tant le "historien" le problème que le "je", ou plutôt l'association du "je" et de l'"historien". Oh! J'aime l'Histoire bien sûr : la vaste épopée des hommes, les générations de rois et de tyrans, les guerres fratricides entre peuples, entre oncle et neveu, entre cadet et aîné, les folles chevauchées à travers les steppes, la course des inventions nées de génies immortels...
...ou plus prosaïquement, la recherche des causalités et des conséquences d'événements situés dans un chronotope précis, la tentative de restitution des moeurs particulières d'une civilisation et d'une époque données.

Non, en fait, le problème, c'est que j'invente l'Histoire. C'est ennuyeux pour un historien. Quand l'Histoire ne me convient pas, je la réécris. C'est plus amusant certes, mais vous savez, la corporation n'a jamais été très tolérante : on peut même dire qu'elle manque cruellement d'humour et d'imagination.

Remarquez, c'est dur d'aller contre sa profession, c'est difficile d'inventer une histoire quand on a une version déjà écrite sous les yeux. J'ai bien essayé de faire de Marc-Antoine le vainqueur de la bataille d'Actium, du bazar d'Alexandrie le forum romain et des Rolling Stones les bardes de la cour de Philippes le Bel, mais qu'est-ce que vous voulez faire face à Tite-Live, Tacite et n'importe quel numéro des Inrockuptibles?


5 octobre 2002:

Je crois avoir trouvé une parade : je me suis mis à étudier l'Histoire chinoise : je ne connais pas la langue et je n'habite pas le pays. Je ne risque donc pas d'être contredit par mes sources.
Je me suis lancé dans un projet titanesque d'Histoire de la Chine en trois volumes : je pense la terminer par la victoire finale de Tchang Kai Chek conduisant à la restauration de l'antique dynastie des T'ang suite à l'intervention des triades de Hong-Kong assumant l'héritage de la 38ème cellule cachée de Shaolin. J'imagine déjà le personnage de l'impératrice : des longs, des très longs cils, de splendides atours et une coiffure à envoyer à l'asile un coiffeur parisien.

Dans le rôle de l'adversaire, Mao, très shakespearien, en complet tiré à quatre épingles, incarne la recherche athée de Dieu qui se brise contre les forces du destin. Atmosphère crépusculaire de son palais. Est victime des comploteurs et des mensonges de sa propre famille. Seule une de ses filles, envoyée en exil, lui reste fidèle. Elle revient trop tard. Voyant que tout est perdu, le Grand Timonier se suicide en s'étouffant avec son taille-crayon. L'impératrice fait son entrée dans la Cité Interdite.


28 mai 2007:

Les autres historiens ont incendié mon Histoire Chinoise, même des historiens chinois qui connaissaient le français. Ils disent que ce n'est pas du travail d'historien. Mais j'ai une nouvelle idée : faire l'Histoire de la préhistoire. Il n'existe aucune trace écrite, pas de source donc pas de problème!


30 juin 2008:

Suis allé à un colloque pour présenter mon nouvel essai sur l'homme de Néanderthal et l'invention du théâtre épique. Je m'en suis sorti de justesse, les paléontologues sont aussi terre-à-terre que les historiens.
Qu'à cela ne tienne, j'ai trouvé la solution : désormais j'écrirai l'Histoire des civilisations extraterrestres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ten-Retni
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Des miscellaneés, le blog de Ten-Retni
  • : Remarques diverses et variées sur différents sujets, plus ou moins culturels, pseudo-profonds et même vaguement ironiques voire humoristiques par endroit.
  • Contact

Recherche